AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entrainement Matinal [Pv Si ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aellia Jones

Louve aux crocs acérés.

avatar

Féminin Messages : 153
Age : 25
Localisation : Sur le Champ de Bataille...


Vous
Age: 17 ans
Arme/ Pouvoir : Shuo-Gun (baton avec une lame à chaque extrémité)
Relation:

MessageSujet: Entrainement Matinal [Pv Si ♥]   Mer 18 Aoû - 14:35

Le jour était encore très bas lorsqu’une ombre traversa une fine raie de lumière avant de disparaitre. Le silence qui régnait sur la pièce n’était pas complet, pas intact et pourtant, une personne non-habituée au silence l’aurait trouvé normal et parfait. Pour les êtres vivants dans la Tour de la Congrégation, il était certain que quelqu’un se cachait derrière cette absence de bruit. Les preuves ? Une respiration imperceptible, le bruit d’un objet fendant l’air, parfois le frottement d’un pied sur le sol. Tout était imperceptible mais bien là. Dans la salle d’entrainement de la Tour quelqu’un, bien matinal vu l’heure encore proche de l’aurore, était déjà en train de s’entrainer.

Comme pour prouver cette affirmation, l’ombre passa à nouveau dans la lumière, désormais plus forte. Un instant, on put discerné ses traits. L’espace d’un instant, elle devint une jeune fille aux longs cheveux couleurs d’ors, pâle et concentré, les yeux fermés ; simplement habillée d’une tunique blanche et d’un pantacourt gris. Puis l’instant suivant, elle redevint ombre. A qui connaissait suffisamment les êtres peuplant la Tour, il aurait alors reconnut Aellia Jones, exorciste considérée comme ancienne félonne et sacrément étrange.

La blonde était là depuis un moment déjà. Son corps presque trop fin menaçait de se briser sous les coups et les parades qu’elle dessinait dans l’air. Comme un acrobate, elle virevoltait, sautait, reculait, attaquait et parait à une vitesse inimaginable, utilisant l’air comme un coussin pour se coucher. Face à des ennemis imaginaires, elle traçait des coups inventés l’instant d’avant. Profondément concentré dans son combat, elle ouvrait les yeux de temps à autres pour surveiller sa position entre les grands piliers de la salle mais gardait la plupart de son temps les paupières closes.

Alors que l’entrainement continuait à ce rythme endiablé, comme une danse entre la vie et la mort, le temps continua de passer. Par les grandes fenêtres situées en hauteur sur les murs, la lumière du soleil entrait de plus en plus, éclairant la pièce sombre. Bientôt il ne subsista plus que quelques petits recoins d’ombres. Ca n’arrêta pas l’exorciste qui continua encore. Le soleil, pour faire la course avec elle, grimpa inexorablement dans le ciel. Au bout de longues heures, on put l’apercevoir à travers les vitres. Magnifique, brulant et lointain, astre mystérieux de ce monde.

Aellia ralentit alors sa danse-combat. Toujours rapide néanmoins, elle continua à se battre. La forme qu’elle brandissait pour se battre, d’une main ou de deux, se révéla alors aux yeux des spectateurs invisibles. Un bâton, d’environ 1m20, tout en bois polis et scintillant presque à la lumière du soleil, était surmonté à chacune de ses extrémités par une lame en acier tranchant. Objet sortis d’un autre temps et étrange, il était en parfaite complémentarité avec son utilisateur. Innocence de type équipement, il se nommait ShuoGun.

Ralentissant encore, Aellia se mit alors a continuer ses mouvements au ralentit. Son visage concentré se détendit dans une expression de vide et de soulagement. Désactivant son innocence, elle s’arrêta dans une raie de lumière et ouvrit les paupières. Ses yeux, autre don étrange de la nature, d’une couleur mordorée, se levèrent vers la fenêtre et contemplèrent le soleil de biais pour éviter de se bruler. Un sourire se déposa sur les lèvres de l’adolescente, éphémère, puis disparut.

Conservant son attitude détendue et calme, la blonde alla s’asseoir contre un mur de pierre froide et récupéra sa bouteille d’eau. Buvant longuement, elle ignora son ventre grogner et attrapa la serviette qu’elle avait emmener. S’essuyant le visage, elle resta encore un moment assise, récupérant souffle et force. Finalement, elle se remit debout et attrapa ses affaires de rechange. Elle enfila rapidement un marcel noir et rouge puis une salopette noire dont elle laissa les bretelles retomber de chaque coté de ses hanches. Continuant sa procédure de fin d’entrainement, elle commença une série d’étirement scrupuleux.

Aellia était tellement concentré qu’elle sursauta lorsqu’elle comprit que quelqu’un d’autre venait d’arriver. Continuant ses étirements mais de manière automatique, elle concentra son esprit sur ce qui l’entourait. Empathique à la souffrance, elle pouvait ressentir tout ce qui était de vivant, l’entourant. Ce qu’elle découvrit la décontracta subitement. Refermant les yeux et reprenant au mieux ses exercices elle attendit de longues minutes avant de lâcher d’une voix douce :

« Bonjour Siobban. »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dgm-destiny.keuf.net
Siobban Wilmen

Fauve aux griffes tranchantes

avatar

Féminin Messages : 119
Age : 28
Localisation : Toujours là où il faut... au front...


Vous
Age: 17
Arme/ Pouvoir : Mintora (symbiotique)
Relation:

MessageSujet: Re: Entrainement Matinal [Pv Si ♥]   Mer 18 Aoû - 16:47

L’astre de feu apparait à l’horizon, daignant enfin se lever. Ici, à la Tour de la Congrégation, cela ne représentait pas grand-chose ou tout le contraire. A cette heure aussi précoce de la journée, quelques personnes étaient déjà hors des bras de Morphée. Parmi celles-ci, une jeune femme déambulait dans les couloires en direction des douches, un petit sac sur l’épaule. Elle semblait complètement ailleurs tout en faisant attention au moindre son et vibration.

Après quelque détour dans les couloirs, la jeune exorciste passait inaperçu dans l’ombre. Elle arriva bien vite aux douches, posa ses affaires, se déshabilla rapidement et entra dans la douche individuel. Elle se plaça sous le pommeau puis mit en route l’eau, glacée dans un premier temps. Elle se lava rapidement puis inversa la température de l’eau, passant de glacée à bouillante. Elle resta un bon moment sous l’eau à rien faire d’autre que penser.

De longues minutes passèrent puis une heure. Finalement la coréenne éteignit l’eau puis sortie et se sécha rapidement. Elle avait passé la nuit à cauchemarder et essayer de se débarrasser de cela, se fixant sur autre chose. Elle s’habilla d’un bermuda assez court, noir et d’un marcel dans les mêmes tons avec un motif de tâche de peinture variant du rouge au orange. Elle prit ses affaires puis retourna dans sa chambre, prenant un autre chemin pour se changer les idées. Une fois dans la chambre, elle déposa ses affaires sur une table qui se trouvait contre le mur.

Regardant autour d’elle, elle soupira en se rappelant que sa colocataire et sœur de cœur s’était levée tôt, très tôt. Elle regarda dehors et se rendit compte qu’elle avait vraiment beaucoup trainé ce matin. Enfilant ses manchons assortis aux vêtements qu’elle portait, elle sortit en vitesse de la chambre et se dirigea en silence en direction des salles d’entrainement. Puis elle s’arrêta net repensant à une chose puis fit demi-tour. Elle avait changé ses plans. Elle arriva en douceur au réfectoire, où elle prit de quoi se remplir le ventre et même plus. Une fois ceci fait, elle prit ce dont elle avait choisit en surplus et se dirigea à nouveau vers les salles d’entrainement.

Elle se remit à marcher voyant enfin le secteur de combat, arrivant à une centaine de mètre des entrées des différentes salles. Elle ferma les yeux et se laissa porter par ce qu’elle ressentait. De légère vibration l’informait que quelqu’un était bien là à s’entrainer. Rouvrant doucement les yeux, elle s’arrêta devant l’une des portes qu’elle ouvrit en douceur. Refermant la porte derrière elle, elle rejeta un coup d’œil dans la salle et vit qu’Aellia était bien là, elle venait juste de terminer son entrainement.

La jeune femme aux yeux verrons s’approcha de la blonde, se rendant plus compte que ses pas étaient félins. Elle se posa près des affaires de sa presque jumelle, déposant à coté d’elle le plateau repas quelle avait emporté et sourit quand celle-ci lui dit bonjour.

« Bonjour Lilly. T'as vu, il fait beau aujourd’hui ! »

Siobban aimait beaucoup le soleil et la chaleur, même si la nuit l’emportait dans ses préférences. Elle laissa sa moitié finir ses étirements puis alla l’enlacer et lui présenta le plateau où se trouvait un peu de tout, que ce soit en boisson qu’en aliment consistant. D’un fin sourire, elle alla se placer au centre de la pièce dont le plafond était plutôt haut. Elle perdit bien vite son sourire sans pour autant perdre sa bonne humeur. Elle déteste faire des cauchemars, ceux-ci étant plutôt rare d’habitude, et cela revenait de plus en plus souvent ces derniers temps.

_________________
Ce qu'on risque, révèle ce qu'on vaut.



Hâte toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. Sénèque

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aellia Jones

Louve aux crocs acérés.

avatar

Féminin Messages : 153
Age : 25
Localisation : Sur le Champ de Bataille...


Vous
Age: 17 ans
Arme/ Pouvoir : Shuo-Gun (baton avec une lame à chaque extrémité)
Relation:

MessageSujet: Re: Entrainement Matinal [Pv Si ♥]   Mer 18 Aoû - 17:22

Avec la rapidité qui la caractérisait, Aellia continua ses étirements. Bien que sa moitié soit juste à côté d’elle, à attendre, elle ne voulait pas s’arrêter comme ça. Il n’était pas dans sa nature de laisser ses sentiments prendre le dessus… quoique avec Siobban, cette règle passait souvent à la trappe. Elle était bien la seule à avoir ce droit. Elle-seule pouvait faire changer d’avis la blonde. Siobban n’était pas comme les autres et ça, Aellia l’avait comprit à ses dépends lorsqu’elles avaient accepter de voyager ensemble. Leurs histoires se ressemblaient tant. Fuyarde, haineuse, prêtes à tout pour leur liberté, elles étaient rester ensemble dans un accord mutique. Finalement, c’était peut-être bien l’œuvre des Parques.

Secouant doucement la tête, le plus imperceptiblement possible, la blonde chassa ses pensées de son crâne et se concentra sur la fin de ses étirements. Avec force, elle tira sur ses membres, muscles et tendons. Habituée à la douleur, elle ne ressentait même pas celle de forcer trop. Elle s’en fichait dans le fond. Terminant son mouvement, elle retrouva un sourire lorsque son amie lui répondit et parla du temps. Elle comprenait. Pour elle, parler du temps c’était retrouver un peu de sa liberté. S’échapper à travers des mots. Magique.

Se redressant doucement en s’étirant comme un chat, la blonde sentit tous les os de son corps craqués et se remettre en place. Ses paupières closes, encore une fois et pour son plus grand bonheur, acceptèrent de se rouvrir et elle déposa son regard sur la jeune fille qui la regardait. Un sourire d’un calme indéfinissable se déposa sur ses lèvres alors qu’elle laissait Siobban l’enlacer avec plaisir. A nouveau ses pensées intempestives revinrent. En la présence de la brune, Aellia ne parvenait plus à contrôler parfaitement son être. La preuve, elle en devenait presque docile et apprivoisée.

Reculant doucement, Aellia contempla un instant sa presque sœur puis tourna les yeux vers la direction qu’elle lui indiquait. Un plateau l’attendait avec de quoi la faire survivre 3jours. Un rire s’échappa de sa bouche alors qu’elle se laissait glisser contre le mur, pour manger sur le sol. Aucun mot ne sortit de sa bouche. Elle gardait souvent le silence, plutôt que de dire des choses inutiles. Pourtant… Pourtant en la présence de Siobban, elle changeait. Elle changeait tellement qu’elle se mit à parler.

« En effet, il fait un temps superbe. Nous irons nous promener, si tu veux… »

Sous ses mots, on pouvait sentir le poids d’une promesse. Le besoin de voir Siobban heureuse lui était presque aussi vitale que celui de rester en vie. Néanmoins, aujourd’hui, elle sentait une douleur enserrer le cœur de la brune. Elle ne pouvait pas en deviner la cause, mais elle le sentait. L’envie de faire quelque chose était forte. Elle avait pourtant comme principe de ne pas se mêler de la vie des autres. Mais là, c’était de son amie que l’on parlait. Là, elle se devait de faire quelque chose. Idiote, elle lâcha avec amusement, dans l’espoir de déridé Siobban :

« Ca se voit que tu es du type symbiotique, tu m’as ramener de quoi faire un festin pendant 3jours ! »

Le sourire qui était apparut sur le visage de la blonde, sourire un peu forcé mais tout de même amusé, s’estompa lentement. Elle se sentait stupide. Touchant à peine aux différents mets, elle jouait avec un couteau, inquiète. Puis, finalement, Aellia braqua son regard flambant sur la sombre exorciste. Inspirant doucement, elle la scruta aussi bien avec ses yeux que sa sensibilité, puis lâcha, d’une voix étouffée et presque un murmure :

« Qu’as-tu ? Pourquoi je sens cette douleur en toi, Si… ? »

Détournant les yeux un instant, la blonde abandonna son couteau et se désintéressa du plateau intacte pour se concentré sur son amie. Elle s’inquiétait véritablement. Elle ne pouvait faire que ça, à vrai dire. S’inquiéter, attendre, comprendre puis, avec un peu de chance, soulager la douleur. Et dire qu’on la disait froide et pas altruiste… Comme quoi les gens se trompaient souvent.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dgm-destiny.keuf.net
Siobban Wilmen

Fauve aux griffes tranchantes

avatar

Féminin Messages : 119
Age : 28
Localisation : Toujours là où il faut... au front...


Vous
Age: 17
Arme/ Pouvoir : Mintora (symbiotique)
Relation:

MessageSujet: Re: Entrainement Matinal [Pv Si ♥]   Mer 18 Aoû - 20:24

La coréenne regardait autour d’elle laissant son amie s’atteler au plateau repas qu’elle savait très bien qu’il n’allait pas diminuer de beaucoup. Laissant aller son regard se poser sur chaque détail de la pièce, en gardant le souvenir inconsciemment, la jeune femme eut de nouveau le sourire en entendant Lilly lui dire qu’elle irait se promener. La symbiotique aimait tellement la nature qu’elle pourrait y passer tout son temps. Elle se mit finalement par déambuler dans la salle.

Malgré l’effort de penser à autre chose, certaine image remontait tout de même à la surface. Elle serra les points puis Lilly lui fit en plaisantant qu’elle avait assez à manger pour trois jours. La brune se tourna vers Aellia, passant une main derrière la tête un peu gênée d’avoir prévue autant de nourriture. Elle ferma les yeux et sourit faussement, ne voulant pas inquiéter sa moitié. Mais malgré cela, elle sentait bien que quelque chose n’allait pas. Elle entendit alors nettement, grâce au silence de la pièce.

« Qu’as-tu ? Pourquoi je sens cette douleur en toi, Si… ? »

Son sourire s’estompa graduellement. Elle savait qu’elle ne pouvait rien cacher à Lilly. Elle entrouvrit les paupières et prit soin de pas les poser sur la blonde. Elle serra de nouveau les poings en retrouvant les images qui apparaissaient devant ses yeux par flash. Son innocence brilla sous les sentiments de Siobban qui ne cessaient de changer en un lapse de temps très court.

« Je… Cette nuit fut chargée en image… De dures images… »

Elle s’efforça de garder une voix à peu près normale tout en étant pas très forte. D’une souplesse féline, elle reprit sa « marche » dans la salle regardant maintenant le plafond. Comme cherchant un oiseau invisible peut-être, elle-même ne sachant pas vraiment pourquoi elle regarde à cet endroit. Trouvant cela bien bête, la coréenne soupira et se mit assise là où elle se trouvait dans la salle.

« Ces images viennent du passé… En fait, je sais pas vraiment… C’est confus. »

Son regard se ternit puis devint comme mort. Si’ laissait les images la submerger mais se battait juste assez pour tout de même rester connecté au présent. Elle vit alors une maison au milieu d’un champ, celle-ci semble abandonnée depuis pas mal de temps. Elle finit par y entrer et vit des corps par dizaine allonger au sol. La coréenne se dirigeait vers eux pour voir s’ils étaient encore vie mais lorsqu’elle en effleura un, ils se mirent tous à tomber en poussière.

« Non… Je… Je ne veux pas… » dit-elle d’une voix dégoutée.

_________________
Ce qu'on risque, révèle ce qu'on vaut.



Hâte toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. Sénèque

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aellia Jones

Louve aux crocs acérés.

avatar

Féminin Messages : 153
Age : 25
Localisation : Sur le Champ de Bataille...


Vous
Age: 17 ans
Arme/ Pouvoir : Shuo-Gun (baton avec une lame à chaque extrémité)
Relation:

MessageSujet: Re: Entrainement Matinal [Pv Si ♥]   Mer 18 Aoû - 21:13

Aellia était devenue statue. Ses yeux, habituelle dorés, viraient lentement au sombre. Bien que toute sa posture soit parfaitement statique, les deux prunelles empruntes de souffrance continuaient à suivre les allers et venues de Siobban. Intérieurement, c’était le chamboule-tout. Les vagues de tristesse qui remontait en Siobban frappait Aellia avec la même violence. Comme à chaque fois qu’elle ressentait la douleur que quelqu’un qu’elle appréciait, elle se maudit d’être née avec cette empathie. Elle haïssait sentir les autres souffrir. Ne pouvoir rien faire, regarde et attendre.

Elle inspira à fond, dans le silence le plus parfait. Toujours aussi fixe, comme si elle avait été enfermé dans un cocon de glace, Aellia attendait. Chaque mot que prononçait Siobban était un peu de sa rédemption, elle le savait. Il fallait le dire pour l’extériorisé. Et elle, elle savait écouter. Pas forcément donner des réponses ou des conseils, non elle écoutait, c’était souvent le plus gros à faire. Pourtant, là, d’écouter celle qu’elle aimait le plus en ce bas monde, elle sentait son cœur se fendre doucement en deux. L’envie de se lever, la prendre dans ses bras l’effleura. Elle ne le fit pas. Par orgueil et par estime pour son caractère… Par peur.

Lorsque Siobban évoqua le passé, le regard de la blonde se durcit et vira un peu plus au noir. Inspirant lentement, elle continua de la fixer. Elle avait bien comprit que la brune était dans un autre monde à l’instant. Celui fait des images et souvenirs qu’elle n’avait de cesse de vivre. Aellia, elle, n’arrivait pas à se décrocher d’elle. Impossible d’ignorer. Impossible de partir. Impossible d’agir, pour le moment. Respirant le plus également possible, elle attendit. Ce fut lorsque le silence se posa qu’Aellia ressentit une vague de souffrance plus forte que les autres. Elle réagit.

Se mettant sur pied d’un mouvement très vif, elle ignora le balancement nauséeux que lui donna la manœuvre et se précipita vers Siobban. Elle la rejoignit au moment ou celle-ci se mit à parler. D’une chose qu’elle voyait ou vivait, apparemment. Ces mots retranscriront exactement ce que ressentait la blonde. Sa réaction fut vive, un peu brutale et pourtant portant beaucoup d’affection. Dans le fond, une réaction gauche, pour une situation anormale. Aellia attrapa les épaules de son amie avec force. Elle la remit bien droite face à elle et lâcha d’une voix calme :

« Siobban, je suis là ! »

Pas besoin d’en dire plus. Elle voulait que son amie le sache. Savoir qu’elle n’était pas seule. Pas abandonné. Qu’elle n’allait pas la laisser tomber dans ce puits de douleur. Lui lâchant les épaules, la blonde posa ses deux mains glacées sur ses joues et releva son visage. Plongeant son regard alors profondément tumultueux, dans celui de Siobban, elle la contempla un moment, comme pour lui redonner des forces et reprit la parole :

« Si’, c’est fini maintenant. Je suis là. Tu me vois, n’est ce pas ? Regarde je suis là. Alors maintenant cale ta respiration sur la mienne et regarde-moi bien en face. Je veux que tu ne vois que mes yeux. Que tu ne pense plus à rien. »

Elle laissa sa voix finir sur un decrescendo apaisant. Caressant doucement la joue de la brune, elle capta son regard et attendit qu’elle se calme. Sa respiration était profonde et calme, destinée à calmer son amie en même temps. Elle agissait toujours pas réflexe, n’ayant rien appris pour rien. Elle faisait pareil pour les blessures. Ne sachant pas comment soigner, elle y allait à l’instinct et aux réflexes. Ceci marchait toujours.

Constatant que la brune se calmait doucement face à elle, Aellia cala sur ses lèvres un petit sourire et continua à lui caresser la joue. Cette marque d’affection était ici une marque de présence. Ne pas laisser Siobban croire qu’elle était seule. Cherchant au fond de son esprit quelque chose pour ne pas laisser le silence s’installer, la blonde se coupa du monde un instant avant de laisser une mélodie s’échapper de ses lèvres. Une mélodie sans parole, juste fait de sons. Une mélodie de son enfance. Plus exactement de sa vie au Japon. Elle attendit en chantonnant que la brune termine de se calmer.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dgm-destiny.keuf.net
Siobban Wilmen

Fauve aux griffes tranchantes

avatar

Féminin Messages : 119
Age : 28
Localisation : Toujours là où il faut... au front...


Vous
Age: 17
Arme/ Pouvoir : Mintora (symbiotique)
Relation:

MessageSujet: Re: Entrainement Matinal [Pv Si ♥]   Mar 24 Aoû - 12:19

Le flot d’images ne cessait pas alors qu’elle sentit quelque chose l’empoigner. Plus précisément, quelqu’un la tenait fermement de manière à ce que la jeune coréenne ne puisse bouger. Parmi ses images, une chose difforme se dessina dans le peu de lumière qui filtrait dans la demeure. Puis plusieurs autres formes vinrent rejoindre la première, finissant par encercler la jeune fille. Celle-ci déglutit ayant peur de savoir ce qu’était ces ombres soudain si nombreuse.

Une lumière s’alluma alors comme sachant qu’à se moment précis elle devait être présente. Seulement, elle montra par la même occasion que la crainte de la jeune exorciste était tout à fait fondée. Des akumas en nombre toujours grandissant étaient dressés autour d’elle, pointant leur canon venimeux sur la jeune femme. Siobban perdit toute présence en elle, comme happée dans un gouffre intérieur grandissant au fur et à mesure que les secondes s’égrenèrent.

Alors qu’elle quittait toute envie de revoir encore ces images macabres, elle entendit une voix bien familière et même salvatrice. Lilly. Une lueur s’éveilla alors de nouveau, écoutant la moindre parole de la blonde qui parvenait tant bien que mal à se frayer un chemin jusqu’à sa conscience. Pour Si’, le fait de savoir que Aellia était là, à ses côtés, plus rien ne comptait autour. Comme pour signifier à sa moitié qu’elle l’avait entendu, la symbiotique agrippa se qu’elle put et ne relâcha aucunement sa prise. Son regard s’anima et elle fixa les akumas autour d’elle.

« Je… Lilly ! »

Les images changèrent alors brusquement. Les ennemis se mirent à mitrailler la fille aux yeux verrons comme s’ils savaient qu’elle était une menace assez importante pour que toute leur force doivent se déployer. L’exorciste eut juste le temps de se mettre en mouvement, déliant ses membres qui s’étaient figés et comme solidifiés sur place. Son corps se rappela alors son côté félin et se déplaça en douceur et finesse. Elle esquiva les projectiles avec rapidité mais pas encore assez car plusieurs missiles se figèrent dans sa chair.

Siobban eut un haut le cœur. Puis, elle entendit à nouveau la blonde lui parler. Parmi les images qui assassinaient la jeune femme, elle parvint à entre voir sa moitié qui lui donnait quelque directive pour se sortir plus facilement de ce cauchemar. Malgré ces paroles et les attaques incessantes de Si’, les akumas revenaient encore plus nombreux comme si, au contraire, les détruire les rendait encore plus puissant. Elle renonça alors à attaquer ces instruments du Compte et se mit simplement à esquiver les projectiles, se concentrant sur se qu’elle entendait les paupières closes.

« Je… Reste là ! »

Plus elle se concentrait, plus elle arrivait facilement à échapper à ses visions. C’est alors qu’elle entendit une chanson. Pas n’importe qu’elle chanson. Celle qu’Aellia chantait mais seulement quand elles étaient toutes les deux. La coréenne s’immobilisa alors. Si sa moitié chantait cette mélodie, c’est qu’elles étaient seules. Alors qu’une nouvelle nuées de bombe allaient s’abattre sur elle, Siobban se bougea pas d’un poil et sa vue se désembua aussitôt. Sous ses yeux, la blonde chantait en douceur.

La brune ne put se retenir de prendre fortement Aellia contre elle. C’était leur lien si étroit qui venait de la faire sortir de ce cauchemar éveillé. Encore un peu dans le brouillard, la symbiotique balbutia quelque mot à l’oreille de la blonde dans la même langue que celle de la chanson. Elle regarda autour d’elle, reconnaissant bien vite dans qu’elle salle elle se trouvait puis se redressa souplement, essayant de ne pas attraper un vertige au passage. Elle respira alors un bon coup puis reposa son regard sur l’être qui partageait son destin.

« Je crois qu’il faut vraiment que je te raconte ce moment qui me hante tant… »

Siobban releva son regard pour le porter aux fenêtres, devenue plutôt pensive. Son esprit cherchait une échappatoire pour éviter de repenser à cet évènement passé, étant vraiment intense pour la jeune femme. Elle se mit alors à marcher dans la salle, ayant rabaisser ses pupilles au niveau du sol. Elle marchait juste pour se dégourdir et ne plus sentir les fourmillement qui résultait du petit malaise d'il y a quelque minute à peine. La coréenne finit par soupirer profondément, se forçant un peu pour faire le vide en elle et se donnant assez de courage pour pouvoir parler.

« J'ai jamais voulu te parler de mon enfance... Je te dirais juste... Que j'ai vu mourir toute ma famille. La cause ? Des akumas bien sur. Depuis ce jours maudit, je suis exorciste et ses images remontent de plus en plus souvent.»

La symbiotique leva ses bars de chaque côté de son corps à l'angle de 90° puis tourna légèrement la tête pour entrevoir la blonde par dessus son épaule. Elle activa ensuite son innocence et se retourna avec une rapidité étonnante pour se ruer sur sa moitié. Elle s'arrêta pourtant à quelque pas de celle-ci. Le regard de la féline était comme éteint tout en gardant une lueur, quelque inconnue d'ailleurs. Elle rabaissa ses bras toujours activé puis reprit la parole.

« Ce qui m'inquiète le plus, c'est que ces "cauchemars" altèrent mes capacités aux combats.» L'inquiétude se lisait réellement dans son regard maintenant. « Je veux effacer ce passé qui me dévore...»

La jeune aux yeux verrons désactiva finalement son innocence et reprit sa marche dans la salle, comme si cela l'aidait à contenir quelque chose qui l'habitait. En réalité, la Félonne essayait de chasser ses cauchemars -ses souvenirs- et voulait retrouver un semblant de 'Liberté', tout du moins plus que lorsqu'elle était entre quatre murs.

_________________
Ce qu'on risque, révèle ce qu'on vaut.



Hâte toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. Sénèque

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aellia Jones

Louve aux crocs acérés.

avatar

Féminin Messages : 153
Age : 25
Localisation : Sur le Champ de Bataille...


Vous
Age: 17 ans
Arme/ Pouvoir : Shuo-Gun (baton avec une lame à chaque extrémité)
Relation:

MessageSujet: Re: Entrainement Matinal [Pv Si ♥]   Sam 9 Oct - 15:18

Aellia contemplait son amie en laissant la douce mélodie continuer de s’échapper de sa bouche. Elle ne s’arrêterait qu’une fois que Siobban se serait calmer. Elle le devait, comme si une promesse avec été faite avec elle-même. Si Siobban allait mal, elle se devait de souffrir avec elle. C’était une alliance destructrice et tout aussi bien salvatrice. Une relation bien trop complexe pour pouvoir être expliquer si facilement.

La brune finissait de se calmer. Son opposée, elle, laissa la mélodie se taire et accepta que le silence reprenne ses droits. Elle attendait. Un mot, un geste, quelque chose lui prouvant que son amie allait bien. Ou tout du moins allait mieux. Néanmoins, les paroles que prononça Siobban ne furent pas celles pour la rassurer mais pour l’inquiéter. Aellia ne trahit rien, son visage d’une sérénité surprenante. Elle l’écoutait. Parce qu’écouter, c’était une grande partie du remède. Dès l’instant où l’on avait quelqu’un pour nous écouter, on pouvait se relever de toutes els situations. Dès l’instant où notre voix pouvait être recueillit quelque part. On se savait comprit et ceci procurait suffisamment de force pour se relever, tout seul.

La blonde regarda son amie lever les yeux vers les hautes fenêtres qui laissait entrer une myriades de rayons couleur feu dans la pièce. Puis, toujours aussi silencieuse, bien que présente, elle la laissa s’éloigner pour se mettre à parler. Elle était devenue statue. Statue de marbre, sans sentiment, sans bruit, mais possédant si brillants qu’ils attestaient à eux seuls la force de sa présence.

Ainsi, Siobban reprit la parole. Toujours silencieuse, Aellia nota ses mots dans sa tête. Une nouvelle compréhension se fit en elle. Elle imaginait quel traumatisme avait put vivre son amie. C’était compréhensible. C’était affreux surtout. Personne n’aurait du vivre de tels horreurs. Mais voila, le problème était là. Il y avait dans le monde des centaines, non des milliers de personnes qui avaient vécue cette souffrance. La raison à ceci ? Le Comte et ses Akumas. C’était pour cela qu’elle était revenue à l’Ordre. Pour chasser une partie de la souffrance du monde. Utopique non ?

La dernière phrase de Siobban l’arracha de son état statique. Elle ferma les yeux en relâchant tous ses muscles. Lorsqu’elle rouvrit ses paupières, ce fut pour porter sur son amie un regard à la fois triste et aimant. Elle s’approcha d’elle doucement. Lentement. Ses yeux ne quittant pas les siens. Et, tout en venant à elle, elle expliqua, doucement :

« On ne peut effacer son passé, comme on ne peut se racheter. Ce qui est fait, est fait, tu sais. Mais, tu te trompe, Si’. Ces horreurs ne peuvent pas altérer ta capacité à combattre parce qu’elles sont les plus grandes forces de ta vie. Ces avec ces horreurs que tu as vécue que tu peux comprendre celles que vivent de pauvres innocences qui, contrairement à nous, n’ont pas eut la chance d’avoir une chance à se venger… à se défendre. »

Elle arriva devant son amie. Ses cheveux dorés vinrent glisser de ses épaules pour encadrer son visage très pâle. Calmement, elle posa ses deux mains sur les joues de la coréenne et la fixa droit dans les yeux. Un petit sourire se posa sur ses lèvres alors qu’elle expliquait d’une voix douce et sur le ton de la promesse

« Tu sais que contre ces douleurs, tu m’as moi. Fais-moi confiance, Siobban. Cesse de t’affliger ce poids trop lourd pour tes épaules et laisse moi t’aider à le porter. On est plus fort à deux qu’à un, non ? »

Son sourire s’agrandit. Elle retira ses mains de ses joues pour venir effleurer son front. Sans rien dire, presque en secret, elle s’efforça d’alléger le poids de son esprit par l’intermédiaire de son don –qui par moment prenait des airs de malédiction-. Son propre visage blêmit encore un peu. Si bien qu’elle en semblait définitivement devenue albinos. Puis, sans prévenir, elle retira ses doigts du front de son amie et attrapa ses mains dans les siennes.

« Si’, vois le bonheur qu’il y a autour de toi. Regarde juste ce bonheur là. Ces trucs tout simples qui nous font sourire. Regarde, ces rayons de soleil qui nous entourent comme un cocon de feu, c’est magnifique ! »

Elle avait retrouvée un ton doux et heureux, juste un peu fatigué. Elle l’entraina dans un rayon de soleil et leva le visage vers la fenêtre pour sentir la chaleur du soleil sur sa peau. Délicieux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dgm-destiny.keuf.net
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Entrainement Matinal [Pv Si ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entrainement Matinal [Pv Si ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Les Camps
 :: La Tour de la Congrégation. :: Salles d'Entrainement.
-

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit